search

Accueil > Projets > Les projets CDI > Archives > Actions autour de la lecture > Magazine Littéraire > Club littérature des 2des 2005-2006 > Le Dahlia noir

Le Dahlia noir

dimanche 9 juillet 2006

LE DAHLIA NOIR


I- Biographie de James Ellroy :

James Ellroy (de son vrai nom Lee Earle Ellroy) est né le 4 mars 1948 d’un père comptable relativement âgé (50 ans) et d’une mère infirmière d’origine allemande. Six ans plus tard, ses parents divorcent et c’est logiquement sa mère qui obtient la garde de l’enfant. Lorsqu’il a dix ans, ils déménagent pour un quartier populaire de Los Angeles ; à cet âge, James est déjà un fervent lecteur de littérature policière. C’est peu de temps après, le 22 juin 1958 que sa mère, Jean Ellroy, est assassinée. Cet événement le marquera à jamais. De plus le coupable ne sera jamais retrouvé. James est alors confié à son père, âgé alors d’une soixantaine d’années qui, malgré sa bienveillance, le laisse la plupart du temps seul, livré à lui même. Commence alors pour lui une succession de bêtises plus ou moins graves. En 1961 il fait la connaissance de Randy Rice, "petit voyou" comme lui, qui partagera ses quatre cents coups, son goût pour les romans policiers et pour les filles. En 1965, devant la dégradation de l’état de santé de son père, James qui s’est fait renvoyé du collège s’engage à contrecoeur dans l’armée, poussé par son père mourant qui succombera d’un cancer peu de temps après. C’est le début d’une longue descente aux enfers pour James Ellroy, qui se fera vite réformé de l’armée pour retrouver son ami Randy Rice et sombrer avec lui dans l’abus d’alcool et de drogues. Durant plus d’une dizaines d’années, James devient sans domicile fixe, vivant de petits boulots et de maigres repas, dormant dans les parcs publics, s’introduisant par effraction chez les gens.
C’est un abcés au poumon en 1975 qui va sûrement le faire renoncer aux drogues et à l’alcool et briser ainsi le cercle infernal dans lequel il s’est enfermé. Il devient alors caddie dans un club de golf de Los Angeles et commence une vie plus rangée.
En 1978 il a l’idée de raconter sa vie dans un roman Brown’s requiem qui sera publié en 1981 aux Etats-Unis. Il continue sa carrière d’écrivain avec Clandestin et la serie des Lloyd Hopkins qu’il terminera avant terme, ne sortant que trois des cinqs tomes initalement prévus.
Aujourd’hui James Ellroy est l’un des meilleurs auteurs américains de romans noirs et a déjà publié une quinzaine d’ouvrages durant les vingts dernières années.

II- Résumé du livre :

A Los Angeles en 1947, l’agent Dwight W. Bleichert plus familièrement appelé Bucky, ancien boxeur, entre aux Mandats et Enquêtes du L.A.P.D après un combat de boxe contre son futur coéquipier, le sergent Lee C. Blanchard. Lee vit avec Kay Lake, l’ancienne petite amie d’un trafiquant et braqueur de banque, qu’il a arrêté. Lee Blanchard est très amoureux de Kay mais elle est amoureuse de Bucky.
Un jour, alors qu’ils sont à la recherche d’un violeur, ils découvrent dans un terrain vague, une jeune fille dont le corps nu et mutilé avait été sectionné en deux au niveau de la taille. Cette jeune fille est Elisabeth Short, actrice a devenir, surnommée "Le Dalhia Noir". Toute la police de Los Angeles est alors mobilisée pour découvrir le meurtrier. Des mois, des années passent et tous le monde est persuadé que la police ne découvrira jamais le tueur, seul les deux coéquipiés Bucky et Lee et quelques autres collègues y croient encore. Un jour Lee disparait.
Au bout de deux mois Bucky part à sa recherche. Il découvre le corps en décomposition de son ami sous le sable d’une plage mexicaine. Il rentre à Los Angeles en se promettant de tuer le meurtrier de son ami et se marie avec Kay Lake. Il repart pendant deux mois pour l’enquête du "Dahlia Noir". Durant ces deux mois il a une liaison avec Madeleine Sprague, une "fille à papa" qui a rencontré Elisabeth Short dans un bar quelques jours avant sa mort. Il fait la connaissance de plusieurs personnes qui lui donne des indices permettants de soupçonner la fammille Sprague. Un jour il découvre l’endroit où a été torturé Elisabeth Short, qui se trouve être une maison appartenant à Emmett Sprague, le père de Madeleine. Bucky menace Emmett pour avoir des informations et celui-ci dénonce son ancien ami qui est en réalité le vrai père de Madeleine, car cet homme aime toucher les organes humains. Bucky le trouve et le tue mais il est persuadé de ne pas avoir tué le véritable meurtrir. Avec l’aide de quelques temoins, il le trouvera. Le meurtrier est.........!!
A vous de le découvrir par vous même !!

III- Avis personnel sur l’oeuvre :

Cette histoire écrite à la première personne du singulier donne l’impression au lecteur de vivre ce que vit le personnage. Tout au long de l’oeuvre on baigne dans l’ambiance sombre et quelque fois agitée des quartiers de Los Angeles et de Tijuana. Le personnage principal évolue dans ces ambiances comme quelqu’un qui y est habitué, comme quelqu’un qui y a vécu. Le personnage principal se déplace beaucoup dans les quartiers pauvres mais aussi dans les quartiers plus riches.
En effet l’auteur cherche a montrer les différents milieux sociaux présents à Los Angeles comme partout aux Etats-Unis. Dans les quartiers pauvres ce sont les maisons délabrées, les repères de truands et des groupes de jeunes délinquants dans les rues alors que les quartiers riches sont caractérisés par d’immenses maisons richement décorées, des allées et des routes entretenues et de somptueuses voitures garées dans les rues.
On remarque également qu’à l’intérieur de son oeuvre James Ellroy a intégré quelques épisodes de sa propre vie ce qui rend l’histoire encore plus réaliste et encore plus intéressante.

H.R